jeudi 10 septembre 2015

L'automne c'est Vata!

L'Ayurveda.
Une médecine traditionnelle indienne basée sur la présence des 4 (5) éléments à l'intérieur du corps (sous forme de 3 doshas) et le fait que leur déséquilibre engendre des déséquilibres physiques, émotionnels et mentaux (en très très gros résumé).
En gros, on est tous constitués de 3 doshas (des constitutions Ayurvédique, Vata: l'air, Pitta: le feu et Kapha: la terre et l'eau) en quantité différentes suivant plein de paramètres. La plupart du temps on a un dosha dominant, puis un dosha secondaire qui déterminent certaines de nos caractéristiques (physiques, mais aussi mentales). Et qui ont tendance à se déséquilibrer. 
Si ça te dis, je vais faire un post d'intro sur l'Ayurveda, qui est vraiment une discipline qui me passionne et dans laquelle j'aimerai réellement me former un jour. Pour l'instant, je suis juste une néophyte éclairée et, sans prétendre donner des conseils Ayurvédiques hyper pointus, je veux partager avec toi quelques outils que j'ai intégrés avec succès dans mon quotidien.

L'automne, en Ayurveda, c'est une saison compliquée. C'est une saison Vata, air. Et Vata c'est le dosha qui, de par sa nature est le plus facilement déséquilibré et qui va avoir tendance à déséquilibrer les autres doshas avec lui et réciproquement.

L'automne, vraiment ma saison préférée au Québec!

Vata c'est donc l'air. C'est le dosha du vent, du froid, du manque d'enracinement. C'est le dosha lié au chakra du coeur. En automne, on a tendance à l'avoir en excès ce qui amène des pathologies telles que problèmes de digestions, douleurs diverses, froid (saison des rhumes, hello), anxiété, nervosité, fatigue (oui, le blues de la rentrée n'est pas QUE la faute de la rentrée), impression de manque d'enracinement, peur, impression de ne pas être à sa place. Et c'est d'autant plus vrai si tu as une constitution Vata. C'est un dosha dont tout le monde devrait prendre soin parce qu'il est si volatile, justement. (surtout que cette année, fun, fun, fun, on a en plus un Mercury Retrograde mi-septembre. Je dis ça, je dis rien).
Mais ce n'est pas une fatalité! Au final, c'est plutôt facile de prendre soin de Vata il faut juste un peu de volonté (lorsqu'un dosha est déséquilibré, on a tendance à être attiré de plus en plus vers le déséquilibre, sinon c'est pas drôle) et personnellement, j'applique des techniques qui fonctionnent pour moi! En voici quelques unes
  • Boire chaud. Ou tiède. Tout le temps. Probablement le conseil le plus important pour moi lorsque j'ai Vata dans le plafond. Tisanes, thés, eau chaude (oui oui), lait tiède. On oublie complètement les glaçons et tout ce qui refroidit de manière générale. Moi, ça calme Vata et le résultat est immédiat.
  • Manger des aliments de "Terre". Du chaud, du gras (oui oui, du gras, mais du bon ;)), des noix, des légumes racines, des curry, des épices (pas piquantes), des grains complets, des protéines animales, c'est la saison de la bouffe réconfortantes. Moi, j'oublie le cru. Je fais un moins un curry de légumes racines par semaine en automne (puis de la courge à tous les repas, parce que les courges c'est la vie).
  • Full mode lait doré. Tous les jours. Recette par ici.
  • Se chouchouter. En automne, je passe ma vie à me masser le corps à l'huile. Ça fait parti de la routine ayurvédique de base, mais en automne c'est encore plus important je trouve. Reprendre contact avec son corps (ou aller se faire masser. Un soin ayurvédique à l'huile chaude, le bonheur).
  • Faire des séances de yoga qui ancrent. Les deux pieds au sol ou des séances restauratrices entièrement au sol. Des méditations pour prendre soin du coeur. Des pranayamas calmants. De la douceur et de l'ancrage.
  • Avoir une routine. Vata, c'est la légèreté, l'insouciance. Pour le ramener dans les rangs, avoir une routine mi-li-taire: manger à heure fixe, se coucher et se lever à heure fixe (même les week-ends), éviter le chaos et les surprises. Et ça marche!
Mais il y a plein d'autres choses à faire en Ayurveda en fonction de ta constitution de base. Si ça t'intéresse, je t'encourage vraiment à aller voir un praticien en Ayurveda: lui seul pourra te déterminer une routine en fonction de ta constitution de base mais aussi de tes doshas en déséquilibre au moment où tu le verras! C'est tellement passionnant.

Je serais d'ailleurs curieuse de savoir combien d'entre toi s’intéresse à l'Ayurvéda et connaissent leurs doshas!
Et sinon, t'as des rituels (ayurvédiques ou pas) en automne?



Pour en savoir plus:
Plein de ressources en Ayurveda un peu partout, mais j'aime vraiment beaucoup le site de Banyan. Alors oui, ils vendent plein de compléments (et je ne sais absolument pas ce qu'ils valent) mais leurs articles sont de véritables mines d'or.
Le livre Santé Parfaite de Deepak Chopra: une belle introduction sur les bases de l'Ayurveda.

10 commentaires:

  1. C'est marrant les aliments "terre" et boire chaud, ce sont des trucs que je fais instinctivement en automne. Je suis trop forte, même si je ne peux pas épeller les mots du champ lexical "yoga" correctement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on écoute son corps, il sait déjà quoi faire :)
      Et en plus, corrige moi si je me trompe, mais les chinois ne boivent pas de l'eau chaude par défaut? (dit la fille qui fait une méchante généralisation à partir d'un exemple qu'elle connait)

      Supprimer
  2. Hyper intéressant encore une fois! Merci, ça me donne envie de découvrir tout ça :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, implémenter des conseils ayurvediques simples d'une de mes profs de yoga qui fait des consultations en ayurveda, ça a changé ma vie. Je te le conseille!

      Supprimer
  3. Coucou Alice !

    Encore 1 point de plus pour ton blog <3

    Je compte justement rencontrer un thérapeute ayurvédique sur la Côte (PS. Je suis partie de Paris, c'était trop triste ^^). Car jusqu'alors j'ai fais des tests sur le net, mais rien de bien sérieux. Je sais que je suis Vata (prédominant fortement, merci les craquements d'articulation !)... puis suivent (dans l'ordre) Pitta et Kapha.
    Il faut que je creuse plus là dessus.

    Perso j'ai une liste des différents ingrédients favorables aux Vata. Et un petit livre de recette ayurvédiques dans lequel je puise les jours où je manque d'inspiration.

    J'ai pris plaisir à lire ton post en buvant un bon thé chaud ;-)
    Et merci bien pour le rappel : acheter de l'huile de sésame !!

    PS. Ca fait 2 nuits que Mercure perturbe mon sommeil avec des rêves étranges.... Mais à part ça, c'est soft pour le moment ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Isis,
      Super que tu prennes soin de tes doshas (n'oublies pas les autres non plus :)).
      Et oui, le Rétrograde de cet automne, mon intuition me dit que ça va être des effets à long terme, plutôt que les gros clash qu'on a vu ce printemps :))

      Supprimer
  4. WOW. T'es passionnée effectivement, et ta façon d'en parler rend le domaine beaucoup plus intéressant que ce que j'ai pu lire ailleurs ! Je suis moi-même de constitution VATA d'après ce qu'une naturopathe m'avait dit un jour. Pour l'instant, hum, je suis un peu à côté de la plaque niveau routine que tu conseille...Je vais donc me rattraper ! Merci de ces conseils (connais du un praticien ayurvéda à Québec que tu pourrais éventuellement me conseiller, en message privé ? Merciii !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'est jamais d'une seul constitution, hein, et ça vaut toujours la peine de se faire évaluer pour de vrai :)
      Moi à Québec, c'est ma prof de yoga en consultation individuelle qui avait intégrer l'Ayurveda, comme ça m'intéressait. Mais au Monastère des Augustines il y a une praticienne en Ayurveda qui donne des consultations complètes.
      xxx

      Supprimer
  5. Je commence tous juste à m'y intéressé je trouve ton article très intéressant pour moi qui débute et essaye de comprendre tous ça, Je suis vata et je me retrouve beaucoup dans tous ca

    RépondreSupprimer

Un commentaire choupi, et une petite signature, histoire de savoir qui me parle. Merci :)