lundi 29 juin 2015

Formation Nai'a, Le début

Je profite d'un mini break dans la première partie de la formation pour faire un petit débrief.

Tu sais, quand t'as un petit bonhomme dans la tête qui aime se faire plein de scénarios catastrophes ou idylliques avant de vivre un truc et qu'en fait c'est ni l'un ni l'autre? Bah voilà.
Je pensais apprendre un "métier". J'apprends à me connaitre.
Je pensais qu'on allait m'apprendre à enseigner. J'apprends à pratiquer le yoga.
Je pensais savoir plein de choses sur le yoga. Je découvre que je ne sais rien (et c'est génial).
Je pensais que je n'arriverai pas à faire la majorité des asanas à cause de mes blessures. Non mais ça c'est vrai en fait.
Et c'est vraiment vraiment vraiment difficile pour mon égo et pour mon pitta qui veut toujours que tout soit absolument parfait (in a bad way). J'oscille entre des périodes de frustration, de colère, de tristesse, de découragement, de dénigrement et des périodes d'espoir, de bonheur et d'impression d'être là où je dois être. J'ai l'impression d'être en PMS tous les jours en fait :)
Mais j'apprends, j'apprends tous les jours des milliers de choses. Je me transforme en éponge. Il y a des choses qui s'ancrent en moi instantanément. D'autres qui prendront plus de temps, mais c'est normal et le processus est ultra intéressant. Je n'avais jamais vécu quelque chose de semblable.
Mon corps change. J'arrive tout de même à faire un partie des asanas en les aménageant, et à présent je fais travailler les bons groupes musculaires dans les postures. Et tu sais quoi? Ça fait TOUTE une différence. Sur la manière dont je bouge, dont je dors, dont je parle. Sur ma cellulite cuissière et mes muscles profonds. Et ça fait que 5 jours.

Le Yoga et moi est sur Instagram: @alicemini_om

Cette formation est incroyable. Très ancrée dans les traditions yogiques indiennes, mais applicable ici et maintenant. Complètement centrée sur nous et notre transformation.
Je pense que je reviendrais plus dans les détails dans un post bilan, mais on voit de tout dans cette première partie de formation. Beaucoup de pratique perso, on génère de la force et de la discipline, on a des parties théoriques et des workshops sur le yoga, les asanas, la mécanique du corps et l'anatomie et on désapprend tout ce qu'on pensait savoir.
Passionnant.

Tout en le sachant avant, j'ai maintenant réellement compris qu'être un prof de yoga ce n'est pas un diplôme. C'est une pratique personnelle. Si toi, tu ne comprends pas le yoga, tu ne le vis pas tous les jours, tu ne l'a pas dans ton coeur, dans ton âme, tu ne peux pas le transmettre. Au mieux, ça donne un bon prof de gym, et c'est aussi parfait. Mais ce n'est pas du yoga.
J'en ai tous les jours la preuve vivante avec Geneviève, notre formatrice, qui n'"enseigne" pas le yoga: elle le vit et le partage. C'est tellement beau à voir.

Le yoga commence à l'intérieur de moi. Et ça va être un méga beau voyage qui débute ici et qui va durer toute ma vie.
GO!

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. On aime ça les coucous! Merci Melon <3

      Supprimer
  2. Ton égo ira bientôt mieux, car tu vas te donner à fond et apprendre. Pis tu sais que t'es là pour ça, c'est juste un réflexe de se dire "oh merdouille, en fait j'avais plein de trucs à apprendre..." ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon égo est toujours relou. Mais j'y travaille. :)

      Supprimer

Un commentaire choupi, et une petite signature, histoire de savoir qui me parle. Merci :)